Le Mandat de la jeunesse: Du vent et rien de plus.

Ibrahim Boubacar Keita, fraîchement réélu à la tête du Mali, dans une déclaration faite le lendemain de la proclamation des résultats définitifs de l’élection présidentielle, a laissé entendre que son second mandat sera celui de la jeunesse.

Une double constatation nous conduit à nous interroger quant à la portée de cette déclaration. D’une part, les promesses non tenues lors de son précédent mandat et d’autre part, l’absence d’un programme pertinent articulé autour des préoccupations des jeunes, nous passent à croire que le président, cette fois non plus, ne travaillera pas à redonner de l’espoir à la jeunesse malienne.

La non tenue des promesses : une habitude chez IBK.

Ce n’est pas la première fois qu’IBK tient des promesses à la veille d’une investiture. En 2013, il avait promis le bonheur aux maliens en jurant de restaurer l’honneur du Mali, de créer de milliers d’emplois pour les jeunes et de ramener la paix.

Son premier quinquennat s’est achevé sans qu’aucune de ces promesses ne soit suivie de l’effet escompté. Pie, le népotisme et le clientélisme alimentés sciemment par ses parents et collaborateurs n’ont laissé aucune chance à la jeunesse. Ce qui explique, en partie, le désarroi actuel de celle-ci.

De plus, les quelques jeunes qui ont été promus ministres, ont été vite remerciés et la propagande entretenue par le camp du président à leur sujet, a voulu faire croire à l’opinion nationale que les jeunes maliens sont infertiles en matière de propositions de solutions aux difficultés que traverse le pays.

Mais, à notre avis, IBK à travers cette déclaration, vient de reconnaître à demi – mot qu’au cours de son premier mandat, il n’a pas été en mesure de répondre efficacement aux attentes de la jeunesse. Cet aveux même masqué aurait pu nous faire espérer un changement dans la façon de gérer la question  » jeunesse  » dans ce second mandat si IBK avait présenté un plan d’actions pertinent sur le sujet.

Absence d’un programme pertinent et soucieux du devenir des jeunes.

C’est donc au crépuscule de sa vie politique que le vieux voudrait nous faire croire que tel un alchimiste à la fin d’une périlleuse initiation, il aurait trouvé la pierre philosophale qui permettra aux jeunes de s’épanouir et l’élixir de vie qui donnera un souffle nouveau à la nation.

Soit. Mais mettre les jeunes au centre d’un mandat, suppose dans notre entendement, un plan d’actions assorti de contraintes de temps et de coût pour parer aux problèmes du chômage, de l’immigration clandestine et de l’extrémisme violent qui coupent le sommeil aux jeunes. Cela suppose également que des grandes ouvertures leur seront faites pour les impliquer dans la gestion des affaires publiques et dans les prises de décision, qu’ils auront la possibilité de s’exprimer librement sur toutes les questions touchant à la vie de la nation, que la corruption et les injustices seront combattues.

Malheureusement, IBK, dans les campagnes électorales, n’a pas donné l’impression qu’il disposait d’un tel plan et n’a pas dit qu’il changera sa façon de gouverner le pays. Pour preuve, sa stratégie pour battre campagne, a consisté en gros à présenter au public des réalisations supposées ou avérées qu’il aurait réussies durant son premier quinquennat.

Il est donc fort probable qu’il continue de gérer par tâtonnements et laissera ses amis et famille politique profiter d’une dernière occasion pour se remplir les poches.

Les attentes des jeunes sont nombreuses et assez complexes pour espérer les combler au moyen de slogan creux, de discours mielleux mais qui sonnent faux et dont IBK se fait le spécialiste inimitable.

IBK et son second mandat de la jeunesse, nous n’y croyons pas un mot.

Publicités

2 commentaires sur “Le Mandat de la jeunesse: Du vent et rien de plus.

  1. Intéressant cet article 🙂 Je ne m’y connais pas des masses en politique africaine, mais je trouve que tu résumes très bien une situation donnée dans un pays donné. Quoi qu’il en soit, quel que soit l’endroit du monde où l’on se trouve, les politiques cherchant la réélection sont à peu près tous les mêmes, ils repromettent exactement ce qu’ils avaient promis initialement – et qu’ils n’ont pas délivré lors de leur mandat précédent. Ce qui est triste, c’est qu’une grande partie de la population marche à chaque coup…
    Belle journée à toi !

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s